Une Observation ? Carte des observations Faire un don Devenir bénévole Nous contacter Notre boutique

Ange de mer commun

Ordre:
Squatiniformes
Famille:
SQUATINIDAE
Code FAO:
AGN

Ange de mer commun

Squatina squatina

Common angel shark

Statut UICN en Méditérranée :

Dernière évaluation UICN Méditerranée (2016) : En Danger Critique

Réduction de la taille de la population mesurée sur la plus longue des deux durées : 10 ans ou 3 générations supérieure à 80%

Critères de l’UICN pour évaluer l’appartenance d’un taxon à l’une des catégories du groupe « menacé » de la Liste rouge : A2bcd + 3d

(A2) réduction de la population constatée, estimée, déduite ou supposée, dans le passé, lorsque les causes de la réduction n’ont peut-être pas cessé OU ne sont peut-être pas comprises OU ne sont peut-être pas réversibles

(A3) réduction de la population prévue, déduite ou supposée dans le futur (sur un maximum de 100 ans).

(b) un indice d’abondance adapté au taxon

(c) la réduction de la zone d’occupation (AOO), de la zone d’occurrence (EOO) et/ou de la qualité de l’habitat

(d) les niveaux d’exploitation réels ou potentiels

Statut UICN France (2013) : En Danger critique

Statut UICN Europe (2014) : En Danger critique

Statut UICN Monde (2018) : En Danger critique


Réglementation Méditerranée française :

Espèce non protégée en France selon l'Arrêté du 8 décembre 1988 fixant la liste des espèces de poissons protégées sur l'ensemble du territoire national

Espèce interdite à la pêche pour les bateaux français et battant pavillon européen

Recommandation CGPM/42/2018/2 : détention, transbordement, débarquement et commerce interdits en Méditerranée. Si possible relâcher vivant et indemne (Articles 6 et 7)

Règlement (UE) 2015/2102 concernant CGPM : détention, transbordement, débarquement et commerce interdits en Méditerranée. Si possible relâcher vivant et indemne (Article 16 undecies) Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage (CMS) : Annexes I - Espèces migratrices en danger

Annexes II- Espèces migratrices dont l'état de conservation est défavorable et qui nécessitent la conclusion d'accords internationaux pour leur conservation et leur gestion, ainsi que celles dont l'état de conservation bénéficierait d'une manière significative de la coopération internationale qui résulterait d'un accord international.

Convention de Barcelone : Annexes II - Espèces en danger ou menacées


Indicateur citoyen Ailerons :

Espèce menacée (CR) interdite à la vente en Méditerranée française

Pêcheurs : ne pas cibler la pêche de l'espèce, se former à l'identification, relâcher les captures accidentelles et inscrire les captures au carnet de bord

Citoyen : Signaler toute capture ou vente


Taille moyenne : 150m
Taille max : 245m

Vous l'avez croisé ?

Partager votre observation

Description

Aplati, ressemble à une raie. Se distingue par la présence de branchies latérales et de nageoires pectorales non fusionnées à la tête. Coloration variant du gris au brun-rougeâtre à verdâtre. Possède de petites tâches blanches et noires sur le dos. Taille moyenne de 150 cm avec une taille maximale des mâles de 183 cm et 244 cm pour les femelles.

Biologie et écologie

Présent en Méditerranée, sur la côte Ouest du Royaume-Uni et en Atlantique Nord-Est (Îles Canaries). Espèce benthique retrouvée sur les fonds sablo-vaseux. Généralement associé à de petits territoires peu profonds et abrités. Capable de migration de plus d’un millier de kilomètres et peut atteindre -150 m de profondeur. Généralement ensablé, chasse de petites proies (poissons, crustacés, mollusque) caché à l’affût. Plus actif la nuit. 7 à 25 juvéniles par portée avec une taille à maturité sexuelle comprise entre 128-169 cm.

Conservation

En danger critique d’extinction (CR) à l’échelle mondiale. Considéré comme éteint en France métropolitaine (sauf en Corse). Inscrit aujourd’hui dans différentes conventions internationales (Bonn, Berne, OSPAR, Barcelone) limitant son exploitation

Comportement à avoir en plongée

Espèce indifférente à la présence de plongeurs. Faibles interactions. Forte confiance en son camouflage biomimétique. Peut bomber le dos puis subitement décoller. Limiter les mouvements et approcher calmement. En cas de stress visible du requin, écourter l’observation avant tout éventuel désensablement.

L'Ange de mer en Méditerranée

En France, l'Ange de mer a quasiment disparu notamment de la fameuse Baie des Anges à Nice. Seule la côte orientale corse observe une population relique et toujours sous pression. Laurent Ballesta est allé à sa rencontre en 2019.

Evolution du stock mondial pêché en tonnes (FAO Fishstat)

Observatoire élasmobranches :
Synthèse cartographique des données récentes

Critères de reconnaissance

Aplati, se distingue d'une raie par la présence de branchies latérales et de nageoires pectorales non fusionnées à la tête.

Les espèces ressemblantes

Envie de plus d’informations ?

Notre Mission: L’étude et la conservation des requins et des raies de Méditerranée!
Des espèces menacées trop souvent oubliées de tous.

CONTACT

Association AILERONS
Université Montpellier 2
34090 Montpellier
Téléphone :
06.16.39.81.30

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer