Une Observation ? Carte des observations Faire un don Devenir bénévole Nous contacter Notre boutique

Requin mako

Ordre:
LAMNIFORMES
Famille:
LAMNIDAE
Code FAO:
SMA

Requin mako

Isurus oxyrinchus

Shortfin Mako

  • NE
  • DD
  • LC
  • NT
  • VU
  • EN
  • CR
  • EW
  • EX
Statut UICN en Méditérranée :
En Danger Critique

Dernière évaluation UICN Méditerranée (2016) : En Danger Critique
Réduction de la taille de la population mesurée sur la plus longue des deux durées : 10 ans ou 3 générations supérieure à 80%
Critères de l’UICN pour évaluer l’appartenance d’un taxon à l’une des catégories du groupe « menacé » de la Liste rouge : A2bd
(A2) : Réduction de la population constatée, estimée, déduite ou supposée, dans le passé, lorsque les causes de la réduction n’ont peut-être pas cessé OU ne sont peut-être pas comprises OU ne sont peut-être pas réversibles
(b) un indice d’abondance adapté au taxon
(d) les niveaux d’exploitation réels ou potentiels
Autres statuts UICN
Statut UICN France (2013) : Non applicable
Statut UICN Europe (2015) : Données insuffisantes
Statut UICN Monde (2018) : En Danger


Réglementation Méditerranée française :
Exploitation interdite

Recommandation CGPM/42/2018/2 : détention, transbordement, débarquement et commerce interdits en Méditerranée. Si possible relâcher vivant et indemne (Articles 6 et 7)

Règlement (UE) 2015/2102 concernant espèces CGPM : détention, transbordement, débarquement et commerce interdits en Méditerranée. Si possible relâcher vivant et indemne (Article 16 undecies)

Espèce non protégée en France selon l’Arrêté du 8 décembre 1988 fixant la liste des espèces de poissons protégées sur l’ensemble du territoire national
Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage (CMS) : Annexes II – Espèces migratrices dont l’état de conservation est défavorable et qui nécessitent la conclusion d’accords internationaux pour leur conservation et leur gestion, ainsi que celles dont l’état de conservation bénéficierait d’une manière significative de la coopération internationale qui résulterait d’un accord international
MoU : Espèces couvertes par le Mémorandum d’Entente  sur la conservation des requins migrateurs

Convention de Barcelone : Annexes II – Espèces en danger ou menacées


Indicateur citoyen Ailerons :
Relâcher les captures accidentelles et ne pas consommer

Espèce menacée (CR) interdite à la vente en Méditerranée française
Pêcheurs : ne pas cibler la pêche de l’espèce et relâcher les captures accidentelles
Citoyens : ne pas consommer, partager observation si Méditerranée


Taille max : 4m
Taille moyenne : 2.7m

Description

Requin fusiforme à museau pointu. Dos bleu foncé s’estompant vers un ventre plus clair. Mâchoire constituée de dents fines incurvées et saillantes. Nageoires pectorales plus courtes que la tête. Moitié inférieure des nageoires pelviennes foncées. Fortes carènes en amont d’une large nageoire caudale homocerque en forme de croissant. Mesure en moyenne 270 cm pour un maximum de 400 cm.

Biologie et écologie

Réparti dans les mers tempérées et tropicales. Requin épipélagique se nourrissant de petits poissons osseux, céphalopodes voire petits cétacés, espadon ou marlin pour les plus gros individus. Avec une pointe de vitesse à 75 km/h, il s'agit du requin le plus rapide. Vivipares, les femelles arrivent à maturité à 18 ans et donnent naissance de 4 à 25 juvéniles après une gestation estimée entre 15 et 18 mois.

Conservation

Classé comme en danger d’extinction (EN) à l’échelle mondiale et en Danger Critique d’Extinction (CR) en Méditerranée. Peu à pas protégé malgré des statuts défavorables. Reste pêché et consommé dans différentes régions du monde malgré son inscription à différentes annexes internationales (CITES, Bonn, Berne, Barcelone). Nouvelle réglementation à venir en Atlantique suite à décision ICCAT 2021.

Comportement à avoir en plongée

Requin inquisiteur et curieux. Rencontre généralement au large nécessitant une grande prudence pour réaliser les plongées. Rapide et souple, peut vite changer de position. Rester groupé, en position verticale dans la colonne d’eau et garder le contact visuel pour éviter les approches en angle mort. Limiter les séjours prolongés en surface.

Le requin mako (Isurus oxyrinchus)

Shawn Heinrichs

Découvrez les images incroyables de Shawn Heinrichs du requin mako.

Evolution du stock mondial pêché en tonnes (FAO Fishstat)

Critères de reconnaissance

Le requin peau bleue se distingue avant tout par des dents saillantes associées à un large oeil noir et des nageoires pectorales relativement courtes. Il ne possède pas de tâche blanche au niveau de la nageoire dorsale. La queue présente une carène caudale unique bien prononcée.

Les espèces ressemblantes

Requin peau bleue

Le requin peau bleue se distingue par un profil effilé associé à de longues nageoires pectorales. Il possède une membrane nictitante blanche et mobile au niveau des yeux. La carène caudale est peu prononcée. Les dents ne sont pas saillantes.

Bientot disponible

Voir fiche >

Requin taupe commun

Bientot disponible

Voir fiche >

Requin hâ

Bientot disponible

Voir fiche >

Envie de plus d’informations ?

Notre Mission: L’étude et la conservation des requins et des raies de Méditerranée!
Des espèces menacées trop souvent oubliées de tous.

CONTACT

Association AILERONS
Université Montpellier 2
34090 Montpellier
Téléphone :
06.16.39.81.30

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer