Non, il n’existe toujours pas de raies mantas en Méditerranée ! Il s’agit une nouvelle fois bel et bien de diables de mer méditerranéens (Mobula mobular) qui évoluaient tranquillement au large des îles marseillaises lorsque Thomas Maurin et ses acolytes ont eut le privilège de croiser leurs vols sous-marins légendaires.

Merci à eux pour avoir fait part de leur précieuse observation qui intégrera la base de données du projet de sciences participatives Diable de mer.

Il s’agit de la deuxième observation enregistrée pour la période estivale 2014 ! Si vous aussi vous avez croisé par le passé cet incroyable animal en voie de disparition, contactez-nous car les observations sont chaque année extrêmement rares …

Laisser un commentaire