Projet Diable de Mer : Une Double observation sur l’île de Beauté

La saison de recensement des observations du diable de mer méditerranéen semble maintenant bel et bien lancée ! Cette fois-ci, les deux observations ont été réalisées lors de paliers de fins de plongée à une semaine d’intervalle et ceci sur le même site dans le Golfe d’Ajaccio en Corse ! L’information a immédiatement été relayée au CSMRG, association corse qui s’occupe de recenser les observations du diable de mer dans les eaux territoriales corses. Il se peut que ce soit le même individu qui ait été observé par deux fois, mais difficile à affirmer tant ces rencontres ont été une nouvelle fois brèves et nécessairement magiques !  Bien entendu, nous tenons à remercier à M Duchene pour  le signalement de cette double observation dont la description fut très précise et riche en informations.

Et n’oublions pas que le projet Diable de Mer est basé sur la science participative. Ainsi AILERONS et me CSMRG compte sur chacun d’entre vous pour faire connaitre le programme actuellement mené afin de maximiser les chances d’obtenir des observations de la part de tous les usagers de la mer !

Vous trouverez toutes les informations complémentaires sur : https://asso-ailerons.fr/projet-diable-de-mer/ et sur http://corsica-requins-de-mediterranee.org/signalements/le-diable-de-mer-mediterraneen/

Merci d’avance et continuons à avancer tous ensemble pour mieux connaitre cette espèce qui ne connait pas de frontières en Méditerranée !

Première observation de Diable de mer recensée en 2013 !

Alors que samedi dernier, l’équipe d’AILERONS tentait de poser une balise satellite sur un grand requin de Méditerranée au large de Carnon, à l’extrême Sud-Est de la côte française, dans les Alpes maritimes, Patrick Chenel faisait une rencontre magnifique à bord de sa pirogue tahitienne. C’est entre le port Vauban d’Antibes et Marina Baie des Anges que samedi matin, pendant une poignée de secondes, un diable de mer méditerannéen, Mobula Mobular, s’est laissé admiré depuis la surface. Pas de photos ni de vidéos, le moment fut juste court et intense.
Dans le cadre du projet de sciences participatives Diable de Mer, AILERONS recense les observations de cette raie quasi-endémique de Méditerranée et surtout en danger d’extinction. Alors si vous aussi vous êtes amené à croiser la route de cet animal décrit par tous comme des plus magnifiques, pensez à nous signaler votre observation. Ce projet est basée sur la participation de chacun, voila pourquoi nous comptons sur vous pour le faire connaitre autour de vous.

Vous trouverez toutes les informations sur : https://asso-ailerons.fr/projet-diable-de-mer/

Merci d’avance et surtout Merci à Patrick Chenel et à son ami Christian Gilabert.

AILERONS s’associe au Mare Nostrum Project : un projet étudiant des plus incroyables

Le Mare Nostrum Project, c’est tout simplement l’histoire d’une aventure humaine extraordinaire que vont réaliser deux étudiants : faire le tour de la Méditerranée en kayak ! Cette traversée de 10 000 km entre le détroit de Gibraltar et Istanbul s’avère être bien plus qu’un exploit sportif. Effectivement, ce sera l’occasion pour Louis et Douglas de récolter des données primordiales pour les scientifiques et de sensibiliser les populations aux problématiques liées au monde marin. Ils emporteront notamment avec eux des hydrophones afin d’enregistrer les chants des cétacés qu’ils seraient amenés à croiser durant leur épopée. Nos deux jeunes étudiants participeront également au projet Diable de mer porté par AILERONS depuis 2009 en récoltant les observations qu’ils pourraient, (et nous les espérons nombreuses !), faire lors de ce périple. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à aller faire un tour sur leur site internet (hyperlien : http://fr.ulule.com/mare-nostrum/) ou sur leur Facebook (hyperlien : https://www.facebook.com/MareNostrumProject?fref=ts). Et encore bravo à eux !